Puis-je restaurer moi-même la carrosserie de ma voiture ?

La carrosserie de votre voiture présente quelques défauts ? Qu’il s’agisse d’un dommage lié à la rouille, d’un orage de grêle ou des conséquences d’une maladresse au volant, il est parfois possible de réaliser les réparations vous-même, à condition d’avoir les bons outils.

1

Le bon matériel

La restauration d’une carrosserie nécessite d’être bien équipé. Si vous disposez d’un atelier de bricolage, il est probable que vous disposiez de certains outils, tel que le cric rouleur et de l’équipement de sécurité adéquat, comme une cagoule de soudure et des gants. Les outils spécifiques de carrosserie constituent un investissement important pour une utilisation ponctuelle : sachez qu’il est possible de les louer.

Redresser la carrosserie

Lorsque la carrosserie présente un bosselage tel que des impacts de grêle, elle peut être redressée grâce à un poste de redressage, permettant de repousser les impacts vers l’extérieur. Si la carrosserie présente un bosselage profond ou de forme complexe, il demeure possible de la restaurer en utilisant un tire-clou. Il est alors indispensable de procéder à un ponçage afin de mettre la tôle totalement à nu. Le tire-clou permet ensuite de souder un clou sur la tôle et de la redresser grâce à son bras d’inertie. Les traces de soudure peuvent ensuite être poncées : une fois la peinture refaite, votre carrosserie sera donc comme neuve.

2

Traiter une carrosserie rouillée

Lorsque la carrosserie présente des dommages localisés liés à la rouille, utilisez tout d’abord une meuleuse pour poncer les zones à traiter. Après avoir appliqué un produit anti-corrosion, il peut être nécessaire d’appliquer un mastic de réparation si les dégâts sont trop importants. Ce type de mastic s’applique facilement. Il doit cependant être poncé avant que le séchage ne soit complet, afin d’obtenir une surface parfaitement lisse. Pour un rendu optimal, terminez par un apprêt acrylique avant de repeindre.