Les voitures électriques sont-elles l’avenir de l’automobile ?

Plébiscitées par leur fonctionnement silencieux, les voitures électriques présentent des caractéristiques qui retiennent l’attention des passionnés de quatre roues. L’alimentation à l’aide d’une batterie représente un des points forts de ce type de véhicule en tant que solution de protection environnementale. Quel que soit le modèle de voitures électriques, nombreux sont les avantages qu’elles peuvent apporter aux utilisateurs. Quelle place occupent-elles dans l’avenir du secteur automobile ?

Les voitures électriques, en réponse à l’urgence environnementale

L’attitude « verte » est devenue une urgence pour sauver la planète. Les constructeurs automobiles voient l’amélioration perpétuelle des voitures électriques comme une contribution dans cette foulée. Grâce au fonctionnement de ce type de véhicule par l’électricité, il réduit considérablement l’émission de gaz à effet de serre qui nuit à l’environnement.

Certains modèles « tout-électrique » disposent d’un moteur électrique et d’une batterie rechargeable bénéficiant d’une grande autonomie. Certaines VE d’usage urbain, non-hybrides, sont conçues pour rouler sur une distance moyenne de 150 km après 8 heures de charge. D’autres modèles hybrides disposant à la fois de moteurs thermique et électrique peuvent aller jusqu’à 500 km pour une vitesse optimale de 125 km à l’heure. Il s’agit d’un avantage majeur pour échapper à l’émission d’hydrocarbures dans l’air. Par ailleurs, les experts précisent que seules, les voitures électriques alimentées avec des batteries « décarbonées » ne polluent pas l’air. Pour voir davantage de caractéristiques de VE, il est possible le site authentic-roads.com.

Les voitures électriques, un marché de plus grande envergure

Les constructeurs automobiles de renom se positionnent rapidement sur le marché des voitures électriques depuis le lancement du premier modèle par Tesla, dans les années 2 000. Chacun d’eux propose des versions répondant aux promesses de respect environnemental, et de confort à l’utilisation. L’Agence internationale de l’énergie a alors fixé un objectif de vente de 750 000 voitures électriques. Aussitôt, en 2016, il a été recensé que plus de 50 % de ces véhicules avaient été vendus en Chine, et l’autre moitié dans d’autres pays. Les consommateurs se sont surtout tournés vers les concessionnaires au Japon et en France.

Suite à cette atteinte facile de l’objectif fixée par l’AIE, jusqu’à 20 millions d’acheteurs sont ciblés à partir de 2019. Une telle initiative d’augmentation de chiffre record a également été prise grâce au développement rapide des stations de recharge électrique sur les voies publiques. Cette croissance serait de l’ordre de 70 % et plus en 2016. Afin d’encourager les utilisateurs de quatre roues à se tourner vers les voitures électriques, une aide financière d’un montant de 6 000 € est attribuée aux acheteurs Français. À celle-ci s’ajoute une récompense de 2 500 € si une voiture diesel en échange est envoyée à la casse. Après la mise en place de cette disposition, plus de 30 000 véhicules électriques sont vus rouler sur le territoire français en 2017.

Que ce soit en termes de commercialisation ou d’amélioration de la performance, la place des voitures électriques dans le secteur automobile est prometteuse.