Quelles sont les différences entre le taxi et le chauffeur privé ?

Depuis quelques années, on a été témoin de l’apparition d’un nouveau métier qui s’appelle chauffeur privé. Ce métier a été créé suite à l’essor de la nouvelle technologie qui a permis de faciliter les contacts entre les personnes. Le chauffeur privé, même s’il effectue les mêmes travaux que les taxis, n’est pas considéré comme tel. Les démarches pour devenir chauffeur de taxi et chauffeur privé ne sont pas les mêmes. D’ailleurs, nous allons voir cette différence plus en détail dans la suite de l’article, ainsi que toutes les informations importantes sur le métier de chauffeur privé.

Dans la réalisation de leurs courses.

Si la finalité de leurs tachesest la même, c’est-à-dire ramener un client d’un point à un autre, des différences notables peuvent être aperçues dans la réalisation du service.
Pour un chauffeur de taxi, pour trouver des clients, ils peuvent arpenter les routes et prendre des clients là où ils les rencontrent.
Pourtant, pour le cas d’un chauffeur privé, il ne peut prendre qu’un client qui a déjà réservé ses services. La prérogative de prendre des clients n’importe où reste l’apanage des chauffeurs de taxi.

Des différences sont aussi visibles sur les routes sur lesquels circulent ces deux types de voitures. En effet, si le véhicule du chauffeur de taxi dispose de se faire héler dans la rue, ce n’est pas le cas pour une location voiture avec chauffeur. Pour circuler, les taxis privés ne peuventqu’utiliser les voies normales et sont d’ailleurs soumis aux respects des codes de la route

Dans la formation pour exercer le métier

Une différence majeure existe entre le chauffeur de taxi et le chauffeur privé dans les démarches pour pouvoir exercer leurs métiers. En effet, si des formations existent pour les deux types de profession, la difficulté n’est pas le même.

Pour le chauffeur de taxi, la formation est payante en plus d’être ponctuée. Une fois les formations finies par des examens effectués sous l’égide des autorités. Le test qu’ils doivent passer porte sur les sécurités routières, sur la réglementation qui régisse leurs métiers, sur la prise en charge des clients et bien d’autres thèmes encore. Si le test n’est pas réussi par le chauffeur, il ne sera pas autorisé à exercer le métier de chauffeur de taxi.

Il en est tout autre pour le chauffeur privé, car aucun examen n’est requis pour eux pour pouvoir exercer leurs métiers. En effet, une fois leurs formations de 250 heures terminées, la personne qui a suivi la formation est tout de suite en capacité de travailler.

Pour finir, si des différences se situent entre le chauffeur de taxi et le celle privée, il est à noter que ceux sont deux professionnels qui réalise au mieux leurs activités. Cependant, petit plus pour le service d’un chauffeur privé qui vous offre des services personnalisés et de hautes qualités.